NOS ACTUALITES SUR FACEBOOK

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

4 weeks ago

FC Crans

Notre Thelma Nassisi dans L'illustré cette semaine ! ... See MoreSee Less

Notre Thelma Nassisi dans Lillustré cette semaine !

4 weeks ago

FC Crans

Noel 2020 ... See MoreSee Less

1 month ago

FC Crans

Notre Gigi est dans La Côte !

Yvan Gilliéron forcé de quitter son garage
NYON «Gigi» vit sa dernière semaine en tant que patron. Chassé par un projet immobilier, il terminera sa carrière en tant qu’employé.
PAR DIDIER.SANDOZ@LACOTE.CH

L’artisan de la mécanique, Yvan Gilliéron, alias «Gigi», doit abandonner son atelier à la route de Saint-Cergue, à Nyon. Il terminera sa carrière en tant qu’employé dans un autre garage nyonnais. Cédric Sandoz

«C’est comme ça, que veux-tu que j’y fasse? Je ne me plains pas. J’ai retrouvé du boulot.» Ce n’est pourtant pas de gaieté de cœur qu’Yvan Gilliéron, alias «Gigi», quittera vendredi l’atelier mécanique qu’il exploite depuis trente ans au 74 de la route de Saint-Cergue, à Nyon. Dès janvier, il poursuivra sa carrière de mécanicien en tant que salarié du Garage Quarta, à la route de Duillier.

Cet enfant de Prangins est un vrai artisan de la mécanique, toujours prêt à chercher la solution fiable mais la moins coûteuse pour son client. «C’est ce qui m’a plu dans la proposition d’emploi que l’on m’a faite. Mes services seront toujours facturés au prix avantageux de 120 balles de l’heure. Mes clients pourront me suivre sans subir un coup d’assommoir.» Cela ne sera pas le cas de son employé qui perdra ses 40% d’activité.

Moteurs pour champions

Ce fan de football a des kilomètres au compteur, lui qui a les mains plongées dans le cambouis depuis ses 17 ans en tant qu’apprenti du garage Tissot de Rolle. Après quatre mois chez le préparateur de moteurs de compétition Heini Mader, à Gland, il a œuvré huit ans au sein du garage, mais surtout de l’écurie Jaquillard, contribuant aux titres de champion suisse de rallye du Tartevinois.

«Et puis j’en ai eu marre d’être employé. Je ne gagnais pas de quoi entretenir ma famille, alors j’ai racheté cet atelier mécanique à Nyon», se souvient le père de Guillaume et Coralie. Depuis trois décennies, épaulé deux jours par semaine pour le volet administratif par son épouse Rose-Marie, le résident de Commugny a entretenu, voire ressuscité, des centaines de véhicules de toutes marques et de tous âges. Le client n’était pas accueilli par une hôtesse avec un petit café. L’habitacle n’était pas ripoliné avec une odeur de neuf. La voiture de remplacement n’y était pas forcément «de courtoisie», mais la facture y était raisonnable.

Malgré la modification considérable des automobiles, qui dépendent désormais beaucoup de leurs composants électroniques, «Gigi» est toujours parvenu à tirer son épingle du jeu. «Dans notre profession aussi, l’outil essentiel devient l’ordinateur et ses logiciels qui permettent de poser un diagnostic… quand celui-ci ne nous aiguille pas dans une fausse direction», constate celui qui porte encore le maillot des vétérans du FC Crans à l’effigie de son garage.

Adaptation «sur le tas»

Fort d’une formation continue «sur le tas», il est capable d’intervenir sur des véhicules hybrides, mais pose les plaques face à des voitures 100% électriques. «Mon activité était tôt ou tard condamnée, car les constructeurs verrouillent l’accès à leur informatique. J’ai pu compter sur mes confrères de l’Amicale des garagistes du district de Nyon (AGDN). J’aurais pu rester à mon compte durant cinq à dix ans encore. De quoi atteindre la retraite», estime-t-il, lui qui soufflera 60 bougies en mars.

Mais la pression immobilière aura eu raison de ce vieil atelier. Un imposant immeuble, dont les 45 appartements sont d’ores et déjà vendus, prendra la place de son hangar et des maisons qui l’entourent. A un an de la fin de son bail, le mécano est contraint de rendre ses clés. «J’ai cherché de nouveaux locaux, mais avec les loyers dans notre région, et plus de 100 000 francs d’équipements, il ne me serait de toute manière plus possible de proposer les mêmes tarifs qu’aujourd’hui.»

Même le foot en danger

Dans le même temps, l’ancien joueur ou entraîneur assistant au FC Prangins, au FC Gingins et à l’US Terre Sainte songe aussi à raccrocher les crampons en raison de douleurs aux genoux. «Je me demande si ça ne me fait pas plus ch… de lâcher le football que mon atelier mécanique», conclut celui qui est aussi le beau-père du gardien du FC Sion Kevin Fickentscher, heureux grand-papa d’un futur as du ballon rond.
... See MoreSee Less

Notre Gigi est dans La Côte !

Yvan Gilliéron forcé de quitter son garage
NYON «Gigi» vit sa dernière semaine en tant que patron. Chassé par un projet immobilier, il terminera sa carrière en tant qu’employé.
PAR DIDIER.SANDOZ@LACOTE.CH

L’artisan de la mécanique, Yvan Gilliéron, alias «Gigi», doit abandonner son atelier à la route de Saint-Cergue, à Nyon. Il terminera sa carrière en tant qu’employé dans un autre garage nyonnais. Cédric Sandoz

«C’est comme ça, que veux-tu que j’y fasse? Je ne me plains pas. J’ai retrouvé du boulot.» Ce n’est pourtant pas de gaieté de cœur qu’Yvan Gilliéron, alias «Gigi», quittera vendredi l’atelier mécanique qu’il exploite depuis trente ans au 74 de la route de Saint-Cergue, à Nyon. Dès janvier, il poursuivra sa carrière de mécanicien en tant que salarié du Garage Quarta, à la route de Duillier.

Cet enfant de Prangins est un vrai artisan de la mécanique, toujours prêt à chercher la solution fiable mais la moins coûteuse pour son client. «C’est ce qui m’a plu dans la proposition d’emploi que l’on m’a faite. Mes services seront toujours facturés au prix avantageux de 120 balles de l’heure. Mes clients pourront me suivre sans subir un coup d’assommoir.» Cela ne sera pas le cas de son employé qui perdra ses 40% d’activité.

Moteurs pour champions

Ce fan de football a des kilomètres au compteur, lui qui a les mains plongées dans le cambouis depuis ses 17 ans en tant qu’apprenti du garage Tissot de Rolle. Après quatre mois chez le préparateur de moteurs de compétition Heini Mader, à Gland, il a œuvré huit ans au sein du garage, mais surtout de l’écurie Jaquillard, contribuant aux titres de champion suisse de rallye du Tartevinois.

«Et puis j’en ai eu marre d’être employé. Je ne gagnais pas de quoi entretenir ma famille, alors j’ai racheté cet atelier mécanique à Nyon», se souvient le père de Guillaume et Coralie. Depuis trois décennies, épaulé deux jours par semaine pour le volet administratif par son épouse Rose-Marie, le résident de Commugny a entretenu, voire ressuscité, des centaines de véhicules de toutes marques et de tous âges. Le client n’était pas accueilli par une hôtesse avec un petit café. L’habitacle n’était pas ripoliné avec une odeur de neuf. La voiture de remplacement n’y était pas forcément «de courtoisie», mais la facture y était raisonnable.

Malgré la modification considérable des automobiles, qui dépendent désormais beaucoup de leurs composants électroniques, «Gigi» est toujours parvenu à tirer son épingle du jeu. «Dans notre profession aussi, l’outil essentiel devient l’ordinateur et ses logiciels qui permettent de poser un diagnostic… quand celui-ci ne nous aiguille pas dans une fausse direction», constate celui qui porte encore le maillot des vétérans du FC Crans à l’effigie de son garage.

Adaptation «sur le tas»

Fort d’une formation continue «sur le tas», il est capable d’intervenir sur des véhicules hybrides, mais pose les plaques face à des voitures 100% électriques. «Mon activité était tôt ou tard condamnée, car les constructeurs verrouillent l’accès à leur informatique. J’ai pu compter sur mes confrères de l’Amicale des garagistes du district de Nyon (AGDN). J’aurais pu rester à mon compte durant cinq à dix ans encore. De quoi atteindre la retraite», estime-t-il, lui qui soufflera 60 bougies en mars.

Mais la pression immobilière aura eu raison de ce vieil atelier. Un imposant immeuble, dont les 45 appartements sont d’ores et déjà vendus, prendra la place de son hangar et des maisons qui l’entourent. A un an de la fin de son bail, le mécano est contraint de rendre ses clés. «J’ai cherché de nouveaux locaux, mais avec les loyers dans notre région, et plus de 100 000 francs d’équipements, il ne me serait de toute manière plus possible de proposer les mêmes tarifs qu’aujourd’hui.»

Même le foot en danger

Dans le même temps, l’ancien joueur ou entraîneur assistant au FC Prangins, au FC Gingins et à l’US Terre Sainte songe aussi à raccrocher les crampons en raison de douleurs aux genoux. «Je me demande si ça ne me fait pas plus ch… de lâcher le football que mon atelier mécanique», conclut celui qui est aussi le beau-père du gardien du FC Sion Kevin Fickentscher, heureux grand-papa d’un futur as du ballon rond.

Comment on Facebook

Mon GiGi, quelle tristesse, nous qui avons marqué des goals ensemble aux vétés du FC Gingins, je lui souhaite beaucoup de courage pour la suite, salutations au FC Crans d'un ancien joueur et entraineur des Diables rouges en 2 ème et 4 ème ligue et entraineur des junior C, prenez soin de vous les fouteux.

Best of luck to Gigi in his new job and wishing him full recovery so that we see him again in the football pitch!

1 month ago

FC Crans

Début des entrainements en salle avec les F! Nouveau système d'éclairage! ... See MoreSee Less

Début des entrainements en salle avec les F! Nouveau système déclairage!

2 months ago

FC Crans

Toujours là le FC Crans, malgré le COVID! Masque retiré uniquement pour la photo!☺ ... See MoreSee Less

Toujours là le FC Crans, malgré le COVID! Masque retiré uniquement pour la photo!☺

2 months ago

FC Crans

Tu as 14 ans révolus… (Arbitre mini/Juniors D)
Tu as 15 ans révolus... (Arbitre ASF)
Le football est ta passion...
Tu aimes prendre des responsabilités...
Tu souhaites élargir tes connaissances...
Mettre ta personnalité au service des jeunes et adultes...
Et pratiquer une activité sportive indemnisée...
... See MoreSee Less

Tu as 14 ans révolus… (Arbitre mini/Juniors D)
Tu as 15 ans révolus... (Arbitre ASF)
Le football est ta passion...
Tu aimes prendre des responsabilités...
Tu souhaites élargir tes connaissances...
Mettre ta personnalité au service des jeunes et adultes...
Et pratiquer une activité sportive indemnisée...

3 months ago

FC Crans

ASSOCIATION CANTONALE VAUDOISE DE FOOTBALL

IMPORTANT - Communiqué du Comité Central - Coronavirus

Prenant acte de la décision du Conseil d'Etat du 23.10.2020, le Comité central de l’ACVF a pris ce jour les décisions suivantes :

1/ Les compétitions des catégories de jeu ci-dessous sont suspendues avec effet immédiat, pour des questions d’équité de traitement, jusqu’à nouvel avis, et ne reprendront pas en 2020 :

Actifs 2e, 3e, 4e et 5e ligue ;
Actives féminines 2e inter, 3e et 4e ;
Séniors (toutes catégories) ;
Juniors A et féminines FF19 ;
Junior League C ;
Les entraînements de ces catégories de jeu ne sont pas autorisés.
2/ Les catégories de jeu ci-dessous continuent :

Juniors B à G ;
Juniors féminines FF15 ;
Ces matchs de juniors doivent être considérés comme des manifestations publiques de plus de 15 personnes, et les règles y relatives s’appliquent (plan de protection, masque obligatoire, dispositif d’identification des personnes) ;
Les entraînements de juniors B à G ainsi que féminines FF15 sont autorisés (dérogation accordée par rapport aux directives pour les manifestations privées).

3/ Pour les autres catégories pour lesquelles l’ACVF n’est pas organisatrice, se référer aux avis des associations et sections en charge.

4/ Concernant les buvettes, elles peuvent rester ouvertes si elles respectent les nouvelles règles concernant les lieux de consommation, et en particulier :

le traçage obligatoire,
des solutions hydroalcooliques obligatoirement mises à disposition dès l’entrée,
le masque obligatoire dès l’entrée et pour tous les déplacements,
l’interdiction de consommer debout, y compris au bord du terrain,
la fermeture à minuit.
5/ Par rapport aux vestiaires, la désinfection des mains est obligatoire en rentrant et en sortant, le port du masque est obligatoire (pour les plus de 12 ans) et la distance sociale doit être maintenue.

6/ Pour les transports, le masque est obligatoire si toutes les personnes ne viennent pas du même foyer.

7/ Les assemblées générales, réunions de parents, réunions ou soupers d’équipes, cours de formation sont à considérer comme des manifestations privées au sens des dernières directives, et sont limitées à 10 personnes.

8/ Nous vous recommandons l’annulation de tous les tournois en salle.
... See MoreSee Less

3 months ago

FC Crans

Notre Thelma Nassisi dans la NZZ Neue Zürcher Zeitung de ce dimanche !!!!! ... See MoreSee Less

Notre Thelma Nassisi dans la NZZ Neue Zürcher Zeitung de ce dimanche !!!!!

3 months ago

FC Crans

... See MoreSee Less

3 months ago

FC Crans

... See MoreSee Less

3 months ago

FC Crans

... See MoreSee Less

4 months ago

FC Crans

... See MoreSee Less

4 months ago

FC Crans

Photos de la publication de FC Crans ... See MoreSee Less

Image attachmentImage attachment
Voir Suite...